Carrefour de données et d'information sur les transports

Quoi de neuf ce mois-ci?

Indicateurs de secteur ferroviaire

Indicateurs de secteur ferroviaire

Carrefour de données et d'information sur les transports (CDIT)

le 10 décembre 2018

Indicateurs de service et de performance du transport ferroviaire de marchandises

Statistique Canada et Transports Canada travaillent en collaboration pour fournir aux Canadiens un portrait détaillé du réseau de transport canadien et de ses opérations.

Pour le compte de Transports Canada, Statistique Canada a diffusé une série d'indicateurs de service et de performance du transport ferroviaire de marchandises dans le cadre de la Loi sur la modernisation des transports. La Loi fournit une série renforcée de mesures à toutes les grandes entreprises de transport ferroviaire. Ces mesures comprennent de nouvelles dispositions relatives aux données qui améliorent la transparence de la chaîne d'approvisionnement et qui permettent d'identifier et de relever, de façon proactive, les défis futurs relativement aux transports.

À partir de ce mois-ci, les grandes entreprises de transport ferroviaire de marchandises du Canada, y compris la Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada et le Chemin de fer Canadien Pacifique, doivent présenter des données précises sur leurs services et leur performance de façon hebdomadaire. Dès aujourd'hui, ces renseignements sont présentés dans quatre tableaux sur le site Web de Statistique Canada ainsi que dans un tableau sommaire sur le Carrefour de données et d'information sur les transports du Centre canadien de données sur les transports.

Plus précisément, les tableaux comprennent des renseignements comme la vitesse moyenne d'un train, les temps d'arrêt au point d'origine et aux principaux terminaux, le nombre de wagons sur le réseau, les causes des retards importants et l'exécution des commandes de wagons dans le cas des commandes de grains. Ces renseignements sont recueillis et rendus accessibles au public afin d'accroître la compréhension de l'efficacité du système de transport ferroviaire de marchandises au Canada ainsi que des principaux domaines où des améliorations peuvent être apportées.

Les nouvelles exigences en matière de données de la Loi sur la modernisation des transports amélioreront grandement la transparence dans le système de transport ferroviaire de marchandises au Canada, ce qui permettra aux transporteurs et au public de suivre le réseau de plus près, permettant de cibler rapidement les défis relativement aux services avant qu'ils ne s'aggravent. Une plus grande transparence encouragera aussi les sociétés ferroviaires à communiquer ouvertement avec leurs clients lorsqu'elles prennent conscience des défis à relever.

Les indicateurs de service et de performance du transport ferroviaire de marchandises ne sont pas récoltés en vertu de la Loi sur la Statistique. Selon la Loi sur la modernisation des transports, les données sont fournies à Transports Canada par les transporteurs ferroviaires, puis diffusées sur le site Web de Statistique Canada.

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez visiter l'article du Quotidien Indicateurs de service et de performance du transport ferroviaire de marchandises. Pour visionner le tableau sommaire, veuillez voir Indicateurs de performance hebdomadaires du secteur ferroviaire.

Pour en savoir plus, veuillez communiquer avec Alain Lumbroso (613-993-6254; alain.lumbroso@tc.gc.ca).

Novembre 2018

Novembre 2018

Carrefour de données et d'information sur les transports (CDIT)

le 15 novembre 2018

La valeur de l'affrètement aérien

En octobre 2018, l'International Air Cargo Association (Association internationale du fret aérien) a accueilli le Forum biennal sur le fret aérien à Toronto. Ce forum a rassemblé plus de 500 experts du domaine de l'affrètement aérien du monde entier, représentant des expéditeurs, des transitaires, des transporteurs aériens, des organismes chargés de la réglementation, des fournisseurs et le milieu universitaire.

Le forum a été l'occasion de discuter des derniers sujets concernant l'affrètement aérien, tels que la numérisation, l'utilisation des chaînes de blocs, l'introduction de l'intelligence artificielle et le potentiel de l'affrètement aérien sans pilote. Plus important encore, il a offert l'occasion d'examiner la valeur de l'affrètement aérien et ses avantages pour la société.

L'affrètement aérien représente environ 35 % du commerce mondial sur le plan de la valeur, bien qu'il représente moins de 1 % de l'ensemble du commerce mondial en tonnage.Note de bas de page 1 Selon l'Association du transport aérien international, 20 millions de colis d'une valeur de 25 milliards de dollars et d'un poids de 140 000 tonnes sont transportés par affrètement aérien chaque jour. Ces expéditions comprennent un certain nombre de biens de consommation et de biens industriels, dont 1,1 million de téléphones intelligents, 80 000 fleurs et près de 7 000 vaccins. L'affrètement aérien joue également un rôle clé dans les secours en cas de catastrophe en apportant aux régions touchées des aliments, de l'eau et des médicaments dont elles ont grandement besoin.

Au Canada, 1,3 million de tonnes d'affrètement aérien ont été embarquées et débarquées aux aéroports en 2017.Note de bas de page 2 L'aéroport international Toronto Pearson a été le plus actif (443 000 tonnes d'affrètement aérien), suivi de l'aéroport international de Vancouver, (281 000 tonnes), et de l'aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal (100 000 tonnes).

En 2017, l'affrètement aérien a représenté 130 milliards de dollars du commerce international, ce qui représente 11,8 % du commerce international du Canada.Note de bas de page 3 Sur le plan de la valeur, le commerce est essentiellement équilibré au Canada, les exportations représentant 45 % de la valeur totale des échanges. Toutefois, le Canada a tendance à être un importateur net sur les routes commerciales des États-Unis, de l'Asie et de l'Amérique latine, alors qu'il est un exportateur net vers l'Europe. L'affrètement aérien exporté du Canada vers les États-Unis représente 30 % des exportations aériennes du Canada. Cela indique que les exportations canadiennes d'affrètement aérien constituent un marché beaucoup plus diversifié que l'ensemble des échanges commerciaux du Canada, et que 75,8 % des exportations canadiennes sont destinées aux États-Unis.

L'or, les pièces d'aéronefs et les produits pharmaceutiques comptent parmi les marchandises les plus importantes transportées par affrètement aérien international. Les fruits de mer, en particulier le homard vivant, ont constitué l'un des principaux produits d'exportation, représentant environ 400 millionsNote de bas de page 4 de dollars dans le Canada atlantique à lui seul. Il s'agissait des produits les plus exportés dans cette région.

Bien que l'affrètement aérien joue un rôle important dans l'économie canadienne, il est particulièrement primordial dans le Nord. Les territoires, le Labrador et le Nunavik couvrent une superficie de plus de 4,5 millions de km2 et comptent une population d'environ 160 000 habitants. Étant donné que l'aviation est le seul mode de transport à longueur d'année pour bon nombre de ces collectivités, la valeur de l'affrètement aérien peut être exprimée non pas en tonnage ou en dollars, mais en fonction de la bouée de sauvetage qu'il procure à ces collectivités, notamment la nourriture, les vêtements et d'autres nécessités matérielles lorsqu'il n'existe aucune autre solution.

En conclusion, la valeur de l'affrètement aérien peut être mesurée de plusieurs façons, qu'il s'agisse de la façon dont il appuie les secteurs minier, aérospatial, pharmaceutique et agroalimentaire du Canada ou de la façon dont il assure l'accès des collectivités nordiques et éloignées aux aliments, aux médicaments et aux biens dont elles ont besoin. Dans les deux cas, il est clair que l'affrètement aérien joue un rôle important dans l'économie et qu'il constitue un élément clé du système de transport du Canada.

Pour en savoir plus, veuillez communiquer avec Statistique Canada (numéro sans frais 1-800-263-1136, 514-283-8300, STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca).

Octobre 2018

Octobre 2018

Carrefour de données et d'information sur les transports (CDIT)

le 15 octobre 2018

Modernisation de la législation et de la surveillance

Le système de transport canadien est de plus en plus complexe en raison de l'évolution des technologies qui transforment les industries, de la révolution des modèles opérationnels et de la création de nouveaux marchés. Parallèlement, l'innovation et les changements technologiques ont fait en sorte que l'industrie et le public s'attendent à ce que le gouvernement prenne des mesures en temps réel.

Bon nombre des priorités du gouvernement du Canada visent à aborder le passage à une économie numérique, à démontrer des résultats fondés sur des données probantes, et à favoriser l'innovation et la concurrence économique.

Pour aider à relever ces défis, Transports Canada (TC) a adopté un programme de transformation ambitieux comportant deux initiatives vedettes, qui ciblent la modernisation de ses régimes de législation et de surveillance de la sécurité et de la sûreté.

L'initiative de modernisation de la législation consiste à moderniser les lois fondamentales du Parlement concernant TC qui autorisent les programmes de sécurité et de sûreté de TC. L'objectif consiste à transformer le régime législatif concernant la sécurité et la sûreté pour veiller à ce que TC soit en mesure de mieux encourager l'efficacité et l'innovation. L'initiative vise aussi à faire en sorte que TC dispose des outils nécessaires pour gérer le risque grâce à un régime de surveillance plus global et souple, et qu'il puisse accéder aux données nécessaires pour cerner et gérer les problèmes émergents.

La modernisation de la surveillance consiste à améliorer la capacité de TC à analyser les données relatives au transport et à les mettre à profit afin d'éclairer son approche à l'égard de la gestion des risques publics (c.-à-d. les risques auxquels se confrontent les Canadiens lorsqu'ils empruntent le système de transport). L'objectif consiste à accroître la capacité de TC à comprendre les risques dans l'ensemble du système de transport, tout en intégrant les résultats à ses programmes de sécurité et de sûreté de façon à limiter les risques publics (p. ex. taux de mortalité provoqués par des accidents de transport).

Ensemble, ces initiatives accroîtront les connaissances du ministère concernant les données et le rendement liés au risque, ce qui permettra à TC de mesurer et de déclarer plus exactement les résultats au fil du temps.

Pour en savoir plus, veuillez communiquer avec Statistique Canada (numéro sans frais 1-800-263-1136, 514-283-8300, STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca).

Septembre 2018

Septembre 2018

Carrefour de données et d'information sur les transports (CDIT)

le 17 septembre 2018

Coup d'œil sur la diversification du commerce

Le système de transport canadien soutient le commerce mondial du Canada, évalué à 1,1 billion de dollars en 2017. De ce montant, 63,4 % provenait des États-Unis, notre principal partenaire commercial, ou y était destiné. Les États-Unis étaient la destination de 75,9 % des exportations canadiennes et l'origine de 51,3 % des importations dans le marché canadien (tableaux 1 et 2).

Au cours des deux dernières décennies, le commerce du Canada s'est diversifié. En 1998, 84,8 % des exportations canadiennes étaient destinées aux États-Unis et 68,2 % des importations canadiennes en provenaient. La Chine et le Royaume-Uni sont des destinations de plus en plus importantes pour les exportations canadiennes. La part de la Chine dans les exportations canadiennes a augmenté pour passer de 0,8 % en 1998 à 4,3 % en 2017, alors que le Royaume-Uni a vu sa part croître pour passer de 1,4 % en 1998 à 3,2 % en 2017. Le ratio de concentration des marchés de destination (aussi appelé l'indice Herfindahl-Hirschman, qui va de 0 [aucune concentration] à 1 [concentration parfaite]) a diminué, passant de 0,72 en 1998 à 0,57 en 2016. Cette constatation indique que la destination des exportations canadiennes au cours de ces deux décennies est devenue nettement plus diversifiéeNote de bas de page 1.

La diversification est encore plus prononcée en ce qui concerne les importations, en raison de l'augmentation du commerce avec la Chine et le Mexique. Les importations provenant de ces deux pays représentaient toutes deux 2,6 % du total canadien en 1998, mais les importations provenant de la Chine ont progressé pour s'établir à 12,6 % et celles provenant du Mexique ont atteint 6,3 % en 2017.

Tableau 1 – Exportations vers les principaux partenaires commerciaux du Canada, base douanière, 1998 et 2017
  valeur (en millions de dollars) part (%)
1998 2017 1998 2017
Total 318 415 546 593 100,0 100,0
États-Unis 269 905 414 620 84,8 75,9
Chine 2 498 23 612 0,8 4,3
Royaume-Uni 4 412 17 696 1,4 3,2
Japon 8 635 11 831 2,7 2,2
Mexique 1 467 7 853 0,5 1,4
Autre 31 498 70 981 9,9 13,0
Source : Statistique Canada, Tableau 12-10-0011-01, Commerce international de marchandises pour tous les pays et les principaux partenaires commerciaux (× 1 000 000).
Tableau 2 – Importations provenant des principaux partenaires commerciaux du Canada, base douanière, 1998 et 2017
  valeur (en millions de dollars) part (%)
1998 2017 1998 2017
Total 298 386 561 448 100,0 100,0
États-Unis 203 578 288 298 68,2 51,3
Chine 7 651 70 927 2,6 12,6
Mexique 7 682 35 506 2,6 6,3
Allemagne 6 081 17 935 2,0 3,2
Japon 14 015 17 522 4,7 3,1
Autre 59 379 131 260 19,9 23,4
Source : Statistique Canada, Tableau 12-10-0011-01, Commerce international de marchandises pour tous les pays et les principaux partenaires commerciaux (× 1 000 000).

L'évolution des tendances du commerce a eu une incidence sur le système de transport canadien, en modifiant une partie de son orientation vers la croissance du commerce avec l'Asie. Par exemple, le Fonds national des corridors commerciaux de 2 milliards de dollars vise à rendre le système de transport canadien plus efficace et plus résilient afin de mieux relier le Canada au reste du monde.

Au cours des prochaines décennies, les pays d'Asie, en particulier la Chine et l'Inde, ainsi que l'Amérique latine, pourraient devenir des partenaires commerciaux encore plus importants pour le Canada. Les États-Unis devraient continuer d'être le plus important partenaire commercial du Canada, mais dans une moindre mesure. On fera donc appel au système de transport pour servir ces marchés croissants tout en adoptant de nouvelles technologies qui appuieront la connectivité et la compétitivité du Canada.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur le commerce international et les relations commerciales du Canada avec les principaux pays, veuillez visiter le Centre de statistiques sur le Canada et le monde.

Bienvenue au Carrefour de données et d'information sur les transports, élaboré conjointement par Transports Canada et Statistique Canada pour vous offrir une source sûre de données et d'information sur le secteur du transport canadien. Le Carrefour est un produit du Centre canadien de données sur les transports (CCDT).

Vous voulez en savoir davantage? Lisez à propos du CCDT et du Carrefour.

Ressources

Données

Explorez les données sur le transport selon le mode.

Analyses

Trouvez des analyses sur le réseau de transport canadien.

Efficacité

Voyez de quelle façon le réseau de transport au Canada est efficace.

Au sujet du réseau de transport

Apprenez en plus sur les transports et explorez le réseau.

Collaboration

Apprenez en plus au sujet des partenaires qui appuient un réseau de transport efficace, sûr, sécuritaire et respectueux de l'environnement au Canada.

Vous avez des questions sur nos produits?

Veuillez communiquer avec nous :

  • Téléphone :
    (sans frais) 1-800-263-1136
    (international) 1-514-283-8300
    ATS :1-800-363-7629
  • Nos agents sont disponibles du lundi au vendredi (sauf les jours fériés) de 8 h 30 à 16 h 30.
  • Courriel : STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca

Le réseau de transport canadien

Une économie canadienne forte est étroitement liée à un secteur des transports qui fonctionne bien. Le transport permet aux produits, aux services et aux personnes d'accéder aux principaux marchés au pays et à l'étranger. Cela permet d'assurer la prospérité et de créer des possibilités économiques. L'emploi dans les industries de transport commercial représente environ 5 % des emplois canadiens, une proportion qui est demeurée stable au cours des deux dernières décennies. En 2016, les dépenses totales combinées reliées aux transports (incluant les assurances) des ménages au Canada étaient de 179,5 milliards de dollars — devancé uniquement par le logement, en ce qui a trait aux principales catégories de dépenses. Les dépenses des ménages pour les déplacements personnels représentaient environ 10 % du produit intérieur brut. Apprenez-en plus au sujet du réseau de transport canadien.

En vedette

Les Transports au Canada 2017

Les Transports au Canada Rapport annuel 2017

Transports 2030

Transports 2030 – Un plan stratégique pour l'avenir des transports au Canada

Centre de statistiques sur le Canada et le monde

Le Centre de statistiques sur le Canada et le monde fournit des informations sur l'activité économique et financière du Canada avec le monde. Il regroupe des données provenant de plusieurs produits de Statistique Canada et les présente dans un seul outil d'analyse interactif.

Date de modification :